Gestion de l’espace

Les zones à l’écart, dégradées ou mal éclairées peuvent inciter certaines personnes à y jeter leurs déchets car ces endroits semblent n’appartenir à personne. Faire en sorte d’aménager ces zones de manière agréable ou, à défaut, les répertorier et les tenir à l’œil, évacuer rapidement un dépôt clandestin dès qu’il est signalé, toutes ces mesures sont autant de façons de prévenir les incivilités.

L’adaptation et l’amélioration des lieux de vie permettent de limiter les comportements inadéquats et participent à un meilleur contrôle social.

Dans le but d’améliorer ces différents aspects, Be WaPP propose aux communes wallonnes des outils innovants et la Wallonie lance des appels à projets.

Inventaire des poubelles et autres infrastructures de propreté

Grâce à une application mise gratuitement à la disposition des communes et baptisée PRO-preté, un inventaire de toutes les infrastructures de propreté peut être dressé, qu’il s’agisse de poubelles, de cendriers de rue ou de bulles à verre.

L’outil permet de décrire le matériel (capacité, matériaux, état...), de le localiser sur une carte et d’optimiser les tournées de ramassage en générant des parcours de collecte sur base de points de passage. L’application permet également de répertorier les points noirs de la commune afin de les monitorer de manière régulière.

Vous souhaitez une démonstration de cet outil ? N’hésitez pas à nous contacter au 081 32 26 40 ou par mail à l’adresse info@bewapp.be.

EN SAVOIR PLUS

Plan local de propreté : une stratégie de lutte contre la malpropreté

Il s’agit d’un programme, à l’échelle de la commune, qui vise à lutter contre les déchets sauvages et les dépôts clandestins. Ce plan comprend des actions concrètes intégrant les cinq axes d’actions communément utilisés, à savoir

  • Axe 1 - Sensibiliser des citoyens à préserver le cadre de vie, fournir de l’information sur l’intérêt d’un cadre de vie propre et les conséquences de la malpropreté, orienter le comportement des citoyens par des mesures incitatives à plus de propreté, limiter ou encadrer la distribution d’objets à usage unique afin de réduire de facto les possibilités de malpropreté.
  • Axe 2 - Susciter le développement d’une adhésion et d’une participation dans la gestion de l’espace public, pousser les citoyens à s’approprier leur cadre de vie et à s’investir pour le conserver dans un état de propreté acceptable.
  • Axe 3 - Assurer un volet répressif suffisant pour casser l’impression d’impunité et restaurer un sentiment de justice chez les non-pollueurs.
  • Axe 4 - Prévoir les infrastructures qui permettent aux citoyens d’adopter un comportement de propreté : poubelles de rue, tri hors domicile, etc.
  • Axe 5 - Adapter les lieux de vie afin de limiter les comportements de malpropreté, réduire les zones de non-droit, et favoriser le contrôle social.

Ces actions doivent notamment cibler des lieux prioritaires ou des groupes-cibles préalablement identifiés.

Deux appels à projets ont été lancés en mars 2019 par le Ministre de l’Environnement appuyé par l’Administration wallonne et Be WaPP. Le premier visait à accompagner les communes dans la création d’un plan local de propreté et le second visait à aider les communes disposant d’un tel plan à le mettre en œuvre.

Clic 4 WaPP : une méthodologie de mesure de la propreté publique

L’outil permet de mesurer l’efficacité de vos actions en faveur de la propreté publique. Il comprend un guide utilisateur, un compteur par clic et un formulaire de récolte des données relatives aux mesures recensées.

La commune qui souhaite mesurer la propreté publique au sein de son territoire réalise, sur base d’un plan d’échantillonnage (= tronçons à mesurer), quatre campagnes de mesures sur une période de 12 mois. Plusieurs cycles de 12 mois peuvent être réalisés successivement. Chaque année, après 4 campagnes de mesures, le SPW/DGO3/DSD envoie à la commune un rapport personnalisé et confidentiel de ses mesures Clic 4 WaPP, qui met en évidence l’état de la propreté publique sur son territoire.

L’utilisation du Clic 4 WaPP est un préalable à tout appel à projets en matière de propreté publique. Elle fait régulièrement l’objet de subsides. La méthode et toutes les étapes de la mise en œuvre de l’outil sont décrites dans le guide utilisateur. La commune qui le souhaite peut se faire accompagner dans la mise en place de l’outil. Pour cela et pour toute autre question, un mail peut être envoyé à l’adresse suivante : marie.renwart@spw.wallonie.be et sandrine.chaboud@spw.wallonie.be.

FixMyStreet : un outil pour signaler les problèmes de malpropreté publique

FixMyStreet Wallonie est une application de signalement et de gestion des incivilités en matière de propreté publique. Centralisation de l’information, efficacité accrue, amélioration du cadre de vie : tels sont les bénéfices attendus de cette application.

EN SAVOIR PLUS