Création d'un Plan local de Propreté

Plan local de propreté

Une stratégie de lutte "sur mesure" contre la malpropreté publique pour une soixantaine de communes wallonnes

C'est indéniable, la présence de déchets sauvages et de dépôts clandestins est une source majeure de désagrément; elle engendre également un sérieux sentiment d’insécurité. Partant de ce constat, on peut, sans hésiter, affirmer que le maintien de la propreté de l'espace public est un défi majeur, qui nous concerne TOUS.

Afin d'y parvenir, de nombreuses actions voient le jour dans les 262 communes que compte la Wallonie. Cependant, celles-ci ne sont pas toujours à la hauteur des espérances. De surcroît, ces actions ne sont que très rarement évaluées et sont, dès lors, parfois réitérées sans certitude quant à leur efficacité. 

Valoriser l'expérience acquise mais sans forcément la dupliquer telle quelle car chaque commune est unique, tel est l'objectif du « Plan Local de Propreté ». Créer une véritable stratégie de lutte contre la malpropreté publique propre à chaque commune concernée. 

Pour y parvenir, la Wallonie, appuyée par l'asbl Be WaPP, a organisé, en mars 2019, un premier appel à candidatures destiné à soutenir les communes dans l’élaboration d’un Plan Local de Propreté.

Au terme de cet appel à projet, une soixantaine de communes ont été sélectionnées partout en Wallonie afin de bénéficier de l’accompagnement de deux consultants, Espace Environnement ASBL et le bureau d’études RDC Environment, pour les aider à construire leur Plan Local de Propreté dans le respect des prescrits du cadre régional.

Actuellement, une quarantaine de celles-ci rentrent en phase de consultation publique et ce, de manière progressive. Ces consultations publiques et numériques permettent aux citoyens des communes concernées de partager leurs avis et de donner leurs idées en termes d'amélioration de la propreté publique. 

Le Plan Local de Propreté, en pratique

Un Plan Local de Propreté est un ensemble d’actions coordonnées visant à réduire la présence de déchets sauvages et de dépôts clandestins sur le territoire.

Il est fondé sur un état des lieux (quantitatif et qualitatif) et combine plusieurs types d’actions, de manière équilibrée : actions de sensibilisation, de nettoyage et de répression, amélioration des infrastructures de propreté et meilleure gestion de l’espace public.

Pour réussir et produire les résultats espérés, l’élaboration d’un Plan Local de Propreté doit nécessairement être le fruit d’une démarche collective impliquant toutes les parties prenantes concernées par la problématique (services communaux, écoles, associations, commerces et citoyens).

La phase de consultation publique

La phase de consultation publique donne la parole aux citoyens et leur permet ainsi de participer à l'élaboration de la stratégie de leur commune en matière de lutte contre la malpropreté. 

Pour ce faire, les citoyens des communes concernées sont invités à s'exprimer via une plate-forme en ligne : Cliquez-ici !