Wallonie Plus Propre
Objectifs et stratégie

Objectifs et stratégie

L’objectif est clair : mettre tous les moyens en œuvre pour atteindre une réduction significative des déchets sauvages et dépôts clandestins dans l’espace public avec, pour conséquence, une amélioration du vivre ensemble, de l’attractivité de la Région, la préservation de notre environnement et une diminution des coûts sociétaux liés à cette thématique.

Pour atteindre cet objectif, la cellule Be WaPP propose chaque année un plan d’actions en lien direct avec le cahier 5 du Plan wallon déchets-ressources. Ce plan pour une Wallonie Plus Propre répertorie l’ensemble des initiatives, projets, campagnes et recherches en vue d’améliorer la propreté publique. Une fois validé par les instances compétentes (issues des pouvoirs publics et du monde de l’entreprise), ce plan est mis à exécution par la cellule Be WaPP qui en assume la coordination et l’exécution.

Wallonie Plus Propre vise avant tout le changement de comportement des responsables d’incivilités environnementales et agit pour faciliter et favoriser les gestes adéquats : les déchets sont destinés aux poubelles et autres dispositifs similaires et ne peuvent en aucun cas se retrouver sur la voie publique !

Wallonie Plus Propre ambitionne d’impliquer et de fédérer un maximum de citoyens, communes, intercommunales, associations et secteurs afin que la lutte contre les déchets sauvages et les dépôts clandestins soit considérée comme un véritable enjeu de société. Elle veut ouvrir le débat sur l’importance de la propreté publique et créer une dynamique participative où chacun peut jouer un rôle.

La lutte contre la malpropreté nécessite de mener une stratégie globale et intégrée de lutte contre les déchets sauvages, reposant sur les 5 piliers complémentaires suivants :

  • la sensibilisation visant la prise de conscience et le changement de comportement,
  • l’augmentation de la participation des citoyens et des autres acteurs,
  • l’amélioration des infrastructures d’élimination des déchets,
  • la gestion de l’espace visant à garantir un cadre de vie propre et convivial,
  • sans oublier le contrôle social et la répression qui permettent de faire du respect de l’espace public une norme acceptée de tous.

C’est en menant des actions qui s’intègrent dans chacun de ces piliers que des résultats probants seront obtenus.