Poubelle connectée

Projet-pilote de poubelles connectées dans 4 villes et communes wallonnes

Qui ne s’est jamais trouvé confronté à une poubelle pleine ou renversée, qui déborde et qui attire inévitablement à son pied une foule de déchets indésirables  ?

Frustrant pour les citoyens mais aussi pour les communes chargées de gérer un parc de poubelles dont la vitesse de remplissage peut être radicalement différente en fonction de la localisation de ces poubelles, de la période de l’année ou d’événements ponctuels.

Pas facile dans ce cas d’allier efficacité et bonne gestion, vidanger suffisamment mais pas trop.

Dans le but d’offrir aux communes des outils performants permettant d’optimiser la gestion de leurs infrastructures de propreté, Wallonie Plus Propre lance un projet-pilote de poubelles connectées.

Le principe ?

Placé dans la poubelle, un capteur fonctionnant à l’énergie solaire ou sur batterie envoie les données collectées régulièrement à l’application propreté publique utilisée par la commune. La commune connaît ainsi à tout moment le taux de remplissage de ses poubelles et sa stabilité. Elle peut ainsi adapter sa fréquence de ramassage à la réalité du terrain, organiser différemment ses tournées, modifier le nombre et l’emplacement de certaines poubelles, voire remplacer certaines poubelles endommagées.

Le projet-pilote durera un an et sera mené simultanément dans 4 villes et communes wallonnes à la configuration différente  :

Une commune urbaine
Namur

Deux communes rurales
Juprelle et Les-Bons-Villers

Une commune semi-urbaine
La Calamine (Kelmis)

Partenaires

Ce projet est mené en collaboration avec ThingsPlay pour la partie capteurs, esri BeLux pour l’intégration des données dans l’application propreté publique et Technobel qui se chargera de former les agents communaux quant à cette technologie innovante.